MEET UP Awen Styles

Publié par Le 6 octobre, 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activ’Est se déplace aujourd’hui à l’agence Everest où se situent les bureaux d’Awen Style dans lesquels Béatrice LE CLANCHE nous a reçu pour échanger un peu plus sur son métier de Space Planner.

  • Historique de l’entreprise :

L’entreprise Awen Styles est née en avril 2015.

« Après 25 années en tant qu’aménageur d’espaces tertiaires, j’ai créé l’entreprise AWEN pour pouvoir accompagner les dirigeants et les salariés à réinventer leurs espaces de travails sous l’angle de la Qualité de Vie au Travail. Pour moi, l’idée est de pouvoir proposer des espaces collaboratifs et fonctionnels qui permettent de réinterroger l’organisation d’une entreprise.

Ma différence est de faire en sorte que les salariés coconstruisent leur espace de travail : c’est pour cela mon travail n’est pas uniquement que designer des espaces, il est également dans l’échange avec le dirigeant et son équipe pour qu’ils participent à sa réalisation et qu’ils en comprennent toutes les utilisations et les modes de travail qui en découlent (télétravail, flex office, …). En définitif, comment et pourquoi cela va correspondre à leurs attentes ? »

L’entreprise AWEN travaille en effet dans un premier temps dans l’organisation et l’aménagement d’espaces de travail et cela dans le but de développer la créativité et appréhender le changement que peut avoir cette réorganisation.

« L’espace de travail est l’outil au service des salariés qui doit être vecteur de motivation et d’épanouissement. Il doit « libérer la créativité et l’innovation par la combinaison du fonctionnel et de l’organisationnel. »

 

  • 3 mots pour décrire l’entreprise : 
  • « SPACE PLANNING mon cœur de métier,
  • DESIGN d’espace
  • ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT par la mise en relation »

 

  • Quelle est la spécificité de votre entreprise ?

« J’intègre une pièce unique d’artisanat d’art dans l’idée d’apporter une valeur ajoutée et de différencier l’entreprise. Sa finalité ? Contribuer au développement économique et rayonnement du territoire en allant chercher des œuvres d’artisans locaux en même temps que de véhiculer les valeurs qui caractérisent l’entreprise. »

L’art amène un questionnement. Amateur ou non, nous ne sommes jamais insensibles à l’art, il permet de s’exprimer, d’ouvrir un dialogue et développe donc l’aspect collaboratif en même temps qu’un cadre de vie poétique et décoré.

  • 3 mots pour vous décrire dans votre travail : 
  • « CREATIVITE,
  • FACILITATRICE = mon but est d’aider l’entreprise de A à Z depuis l’établissement de leurs projets jusqu’à la mise en place des bureaux : un gain de temps et des économies réalisées ! Je suis comme le maître d’orchestre, je coordonne.
  • CONSEILS = c’est ce qui est spécifique à mon métier, je ne suis pas l’architecte qui va apporter un lieu plaisant et bien décoré, je m’intéresse à l’entreprise, ses projets, ses collaborateurs pour créer leur lieu de travail à leur image.»

« Interagir avec l’autre pour lui faire atteindre ses objectifs »

  • Actus Awen Style?

« Pendant le confinement, j’ai créé le collectif RésOnances pour accompagner les clients au changement et à l’intégration des nouveaux modes de travail.

Dans un second temps, je suis aussi en train de monter avec Aurélie COLLET l’association Happy Team at Work pour initier des événements autour de la Qualité de Vie au Travail.

Troisième actualité : j’ai créé avec Karine BARBE un Web magazine sur l’aménagement durable : interview d’entreprises-fabricantes françaises et artisans d’art en éco-conception, en upcycling afin de mettre en lumière ces personnes qui œuvrent pour des produits dans une démarche de développement durable.

Dernière actualité et non des moindres, J’ai créé un Serious Game qui permet de réaliser les audits et les réunions participatives avec les salariés pour co-créer leurs espaces.

  • Vous avez assez de jours dans la semaine ?

*rires* « NON ! »

  • Dans quelle mesure le Space Planning est un vecteur de Qualité de Vie au Travail ?

« La Qualité de Vie au Travail englobe énormément de concepts : séparation de la vie professionnelle et personnelle, en passant par le bien-être physique et les risques psycho-sociaux.

Là où j’interviens, c’est dans le but de permettre aux salariés d’être dans un environnement de travail où on va prendre en compte tous les aspects physiologiques : se sentir bien avec un bon éclairage, une bonne température, une bonne acoustique…  Ce sont tout autant de facteurs de confort qui sont immédiatement ressentis.

Ensuite, c’est psychologique : si les salariés ont la possibilité d’exprimer attentes & besoins, ils sont d’autant plus enclins à avoir une réelle adhésion aux projets d’aménagement. Aménagements qui sont souvent perturbants voire traumatisants. On change toutes les habitudes ! C’est là où l’accompagnement va permettre au salarié de se sentir psychologiquement en confiance et en sécurité, et par conséquent, adhérer au projet plus facilement.

Pour que ce space planning soit efficient, il faut amener du sens au projet !

L’accompagnement passe également par le manager, d’où la création de RésOnances pour englober cette thématique QVT et qu’elle soit prise sous tous ses aspects en instaurant par exemple des règles de vie dans un environnement de travail.

Prenons un exemple : si l’on me demande un babyfoot dans un espace dédié au travail. Un babyfoot ou l’image marketing kitch, emblème de la start-up. Dans ces cas-là, les collaborateurs doivent sentir qu’ils peuvent réellement l’utiliser et ne pas le laisser uniquement pour faire jolie ou donner une image fausse de l’entreprise. Je me refuse à faire cela : l’environnement de travail, c’est que la promesse soit tenue. »

Exemple au Conseil Général 35 :

  • Comment la réorganisation de nos espaces de travail est devenue prépondérante compte-tenue de la reprise d’activité ?

« Le confinement a accéléré la mise en place du télétravail et à l’avenir probablement que le télétravail va perdurer. Les sondages le prouvent : à l’heure actuelle, 82% des DRH pensent que le télétravail va se mettre en place de façon durable.

Quelques mois auparavant, ce n’était pas du tout le sujet malgré la législation de 2015 pour le mettre en place de façon plus systématique.

Le confinement a accéléré cette prise de conscience, le télétravail se voit être une solution pour apporter de la QVT : souplesse et agilité sont augmentées pour les entreprises et moins de présentéisme, c’est aussi une solution pour réorganiser les espaces et gagner des mètres carrés. Si on l’aborde d’un point de vue plus managérial, se former au travail à distance est important, et aussi important que sur l’organisation générale du travail. »

 

  • Un tip’s à nous donner pour tous les dirigeants/salariés lors de cette reprise maintenant bien entamée ?

« Pour se remettre dans de bonnes conditions de travail, il faut créer un SAS de décompression : interroger les salariés sur leur état d’esprit avant la reprise, savoir comment ils vont… Parallèlement à cela, il faut évaluer leur désir potentiel de faire perdurer le télétravail ou pas. Cela nécessite donc de s’interroger sur la pertinence d’une prolongation de ce mode de travail et d’accompagner cela auprès des salariés.

Beaucoup de personnes ont été traumatisées par cette période. Nous sommes à l’heure d’une prise de conscience collective. Cette prise de conscience collective amène à un temps de parole collectif sinon on prend le risque d’essuyer derrière un mal-être qui va nuire à la motivation et la productivité des salariés. »

 

Si vous aussi, dans votre entreprise, vous souhaitez nouer avec un nouvel espace de travail à la fois design et porteur de sens dans votre rapport au travail et au management, contactez Béatrice LE CLANCHE par e-mail : contact@awen-styles.com